Rechercher

Comment faire de l'astrophotographie avec un appareil photo reflex ou hybride ?

Vous trouvez que la Voie lactée mérite d'être capturée sous tous ses angles ? Vous avez totalement raison ! Mais comment faire ? Là c'est plus compliqué, avouons-le !


L'astrophotographie est l'un des aspects des plus techniques de la photographie de paysage. En effet, il faut une bonne météo, pas de pollution lumineuse, un minimum de matériel, de la patience, et savoir manipuler son appareil. Surtout, savoir manipuler son appareil. Dans cet article de blog, je vous montrerais pas à pas comment réaliser vos premières photos d'astrophotographie en extérieur. Avec ce tutoriel, vous devriez réussir du premier coup !


Avant toute chose, pour faire de l'astrophotographie, il faut que le temps le veuille bien, c'est-à-dire qu'il faut un ciel dégagé (aucun nuage, autrement c'est mort !), mais également s'exiler loin de toute pollution lumineuse. En gros, faire de l'astrophotographie en plein centre de Bordeaux, vous pouvez d'ores et déjà oublier. Même à Merignac, et même à Eysines. Il faut être suffisamment loin pour être dans le noir le plus totale. La seule source lumineuse que vous devriez avoir, c'est la Lune.

De manière générale, je fait de l'astrophotographie dans la forêt, proche de la mer ou de la montagne, voire à la campagne, dans les champs.




Ensuite, dès que vous avez trouvé le lieu idéal pour faire de l'astrophotographie, il faut savoir manipuler son appareil.


Premièrement, il vous faudra ABSOLUMENT un trépied. Sans trépied, vous n'irez pas loin. Pourquoi ? Car le principe de l'astrophotographie repose sur la pose longue. Au moindre mouvement, votre photo sera légèrement floue. Ensuite, deuxième élément HYPER important : désactiver l'autofocus et le stabilisateur. Pourquoi ? Premièrement, car l'autofocus se base sur des contrastes, des objets plus ou moins proches. Or, l'espace est infini et il n'a donc aucun point sur lequel s'accrocher. Il faudra donc faire le focus à la main. Pour vous aider, pour trouver le point idéal, cherchez l'étoile de la Grande Ourse et faites le focus sur elle. Vous aurez le point de focus idéal quand l'étoile sera la plus nette possible. Ensuite, pensez bien à désactiver le stabilisateur car quand vous êtes sur trépied, l'appareil ne comprend pas pourquoi il est si stable, et il cherche absolument à compenser le manque de mouvement, donc la photo va être très légèrement floue. Pensez donc bien à le désactiver.


Dès alors, il vous faudra positionner votre appareil sur le mode "M" ou "BULB". Dans les deux cas, ça marchera. Le mode "M" correspond au mode manuel, donc à vous de gérer le triangle d'exposition : l'ISO, l'ouverture et la vitesse d'obturation (ou "shutter speed").

Pour savoir à quelle vitesse vous positionner, il faudra réaliser un petit calcul. C'est la règle des "500" : il faudra diviser votre focale par 500. Admettons que vous ayez un objectif de 50mm, alors il faudra faire 500/50, soit 10 secondes. Il ne faudra donc pas dépasser les 10 sec d'exposition. Si vous avez un objectif 24-70mm et que vous vous mettez à 24mm, alors 500/24 = 20,8 secondes (à ne pas dépasser).

Pour le mode "BULB", vous devrez régler l'appareil puis lorsque vous lancerez la pose longue, ce sera à vous de l'arrêter. Petit conseil : activer la capture "avec le toucher sur l'écran" pour éviter tout tremblement au début et à la fin. Autrement, le mieux reste d'utiliser un télécommande. Cela vous évitera tout tremblement inutile.


Ensuite parlons de l'ouverture. En général, je me positionne à f/9 car c'est à cette ouverture que mon piqué est le plus élevé (le "piqué" correspond à la netteté, clarté de la photo). Je ne me met jamais à l'ouverture la plus élevée car à f/2.8 (dans mon cas), la netteté n'est pas optimale.

Enfin, il faut jouer avec l'ISO. Personnellement, je ne dépasse jamais les ISO 1600.


Feu d'artifice a Bordeaux - juillet 2021
Feu d'artifice a Bordeaux - juillet 2021

Pour résumer, pour vous donner mon cas, avec un Canon R6 et un 24-70 f/2.8, positionné à 24mm, je règle mon boitier comme suit : 24mm à f/9, ISO 800 à 1600, 20 sec d'exposition. À cela je n'oublie pas d'éviter tout tremblement : j'utilise un trépied et j'active le mode "toucher pour capturer" pour utiliser l'écran tactile au lieu du bouton de déclenchement, pour éviter de faire trembler l'appareil photo.

Orage sur la Dune du Pilat
Orage sur la Dune du Pilat

Enfin, la technique de l'astrophotographie permet de réaliser différentes photos : les photos d'orages, les photos de feux d'artifice... La technique reste la même ! Par ailleurs, que vous ayez un reflex ou un hybride, la technique ne change pas, elle s'applique à tous !


Si ce tutoriel vous aura permis de comprendre le fonctionnement de l'astrophotograhie et qu'il vous aura permis de réaliser vos premières photos, n'hésitez pas à me les montrer ! :)







128 vues0 commentaire